Climat, la part d'incertitude

Le climat change, mais le pourquoi et le comment ne sont pas aussi clairs qu’on le pense. D’abord parce que la climatologie est une science nouvelle, née dans les années 1960, et incroyablement complexe. Les journalistes et les hommes politiques non scientifiques ne peuvent souvent pas approfondir les détails des travaux de recherche. Il faut donc simplifier pour sensibiliser, mais au risque de mentir. La communauté scientifique, y compris le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), ne dit pas ce qu’écrivent les médias.
Steven Koonin montre que nos connaissances scientifiques sont insuffisantes pour faire des prévisions utiles et fiables sur l’évolution du climat dans les décennies à venir, et encore moins pour comprendre quel impact nos actions auront sur le climat.